Map

PROJET ACTES

PROGRAMME ACTES "1+1 FABRIQUONS DEMAIN"

1+1 fabriquons demain

La ville des Mureaux a lancé en 2015 un projet innovant intitulé «1+1 Fabriquons demain» dans le cadre d’un Programme Investissement d’Avenir (PIA) dont l’objectifest de promouvoir la culture scientifique, technique et industrielle auprès des jeunes franciliens, pour développer l’attractivité de ces métiers porteurs pour demain et favoriser l’emploi sur le territoire.

Le développement de la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) constitue aujourd'hui en France un enjeu économique et social important au regard de la compétition mondiale dans ce domaine. Le constat dressé sur le territoire national fait état d’une relative désaffection des élèves pour les filières scientifiques et techniques et d’un manque de valorisation des métiers industriels et techniques. Face à cela, il s’agit via le présent Programme investissement d’avenir (PIA) de permettre aux jeunes, de toutes conditions sociales et de tous âges, d’aiguiser et de satisfaire davantage leur curiosité scientifique en facilitant l’accès, la diffusion et la compréhension aux sciences et aux enjeux qui leur sont liés.

Dans ce contexte le PIA a lancé un appel à projet, coordonné par l’ANRU, auquel la Ville des Mureaux, associée à une vingtaine de partenaires, a répondu.

L’objectif principal du Projet consiste à  créer des outils et démarches pédagogiques innovants pour sensibiliser les jeunes à la CSTI et aux métiers qui en découlent. Ces outils et démarches ont pour finalité de s’inscrire dans des cursus « classiques » d’enseignement et de formation de tous niveaux (niveau V à niveau I) ou le cas échéant dans d’autres canaux de médiation des connaissances.

Le Projet s’appuie sur 3 hypothèses centrales :

-          la démarche Arts et Sciences est une ressource essentielle pour l’apprentissage et la découverte de la CSTI

-          Une démarche transdisciplinaire et concernant plusieurs niveaux scolaires appuyée sur une pédagogie active facilite l’accès à la CSTI

-          Le lien avec le monde professionnel et l’accès à des équipements « grandeur réelle » en situation sont sources de motivation car rendant concrètes la science et la technique et permettant aux jeunes de se projeter dans un métier futur.

 Il est le résultat d’une posture et d’un partenariat rares et créant de la valeur : l’alliance des mondes institutionnels, pédagogique, recherche, culturel et de l’entreprise autour d’un programme d’actions collaboratives visant à motiver les jeunes à s’orienter vers des métiers scientifiques et techniques.

Ce travail a donc été coordonné par la ville des Mureaux (Porteur de Projet) jusqu’à la fin de l’année 2018, et a ensuite effectué une délégation, à partir de cette date à jusqu’à son terme à l’association Plate-forme efficacité énergétique Seine Aval (SEINERGY LAB), de la partie coordination et pilotage de ce projet. L’association Plate-forme efficacité énergétique Seine Aval (SEINERGY LAB) et ses membres, le groupe n+1 (qui est porté juridiquement par l’association Les ateliers du spectacle) et l’ECAM-EPMI sont également à l’origine du projet et participent à sa coordination.

 Les actions menées au sein du Projet ACTES ont comme caractéristique commune de décloisonner, en faisant interagir des acteurs qui ne se côtoient pas ou peu habituellement (jeunes en formations de différents niveaux, entreprises, chercheurs, artistes, professeurs, etc.) et de créer ainsi et en particulier pour les jeunes, un élargissement d’horizon et une ouverture d’esprit, propices à la réceptivité à la CSTI. Sur le principe, la plupart des opérations menées au sein du Projet ACTES rendent les jeunes « acteurs » au sein d’un projet, d’une expérimentation… pour favoriser l’intérêt et l’appropriation. 

Cinq approches (ou axes) seront ainsi déployées :

Axe 1 - Une approche pédagogique et de sensibilisation reproduisant un environnement professionnel par la participation de jeunes à des projets pédagogiques ou de sensibilisation innovants destinés à des jeunes déscolarisés ou en formation de différents métiers et différents niveaux (niveau V à niveau I), dans des mises en situation aussi représentatives que possibles du monde professionnel. L’approche privilégiera les approches et productions concrètes en s’appuyant sur des maquettes pédagogiques et systèmes techniques variés et proches du monde professionnel pour faciliter l’appropriation par les jeunes. Elle mobilisera autant que de besoin des plateaux techniques, dont l’appartement expérimental de SEINERGY LAB. Un partenariat pédagogique sera construit à chaque fois que possible avec des entreprises. Le processus d’appropriation et de réalisation par les jeunes et leurs encadrants, de même que les objets réalisés eux-mêmes, seront capitalisés et diffusés pour promouvoir la CSTI. Une variante de méthode pourra être testée sous forme de concours. 

axe 2

Axe 2 - Une approche basée sur un accompagnement innovant à l’entrepreneuriat, s’appuyant sur la création d’un Fablab nouvelle génération, ouvert à tous avec un focus sur la thématique de la transition énergétique et bénéficiant d’une pédagogie innovante.

axe 3

 Axe 3 - Une approche via l’utilisation dans un cadre pédagogique ou de sensibilisation, d’équipements de recherche, notamment d’équipements industriels uniques ou rares. L’innovation et la recherche exercent en effet chez de nombreux jeunes une fascination propice à les intéresser aux objets techniques supports de recherche et donc aux métiers.

axe 4

Axe 4 - Une approche mobilisant le territoire et ses données comme support de sensibilisation scientifique, par la création d’une interface numérique de visualisation du fonctionnement énergétique d’un certain nombre de sites ou quartiers. L’approche inclura la conception de modules pédagogiques et de sensibilisation d’utilisation de cette interface.

axe 5

 Axe 5 - Une approche Art&Science transverse. Nous mobiliserons différentes logiques : celle des arts, de la science et de l'industrie, qui ont comme moteur commun la créativité, l’imagination et l’invention. L’objectif : envisager la science comme une chose qu'il faut vivre et éprouver plutôt que comme un corpus de savoirs qui peut nous laisser à distance. Il s'agit de ne pas être uniquement spectateur de la science, si fascinante soit elle, mais bel et bien d'en être l'acteur.

Quelques Chiffres :

Budget 3 000 000 € / 1 500 000 € de financement PIA / 20 partenaires engagés / 4 ans / 5 000 bénéficiaires ou participants / 44 lauréats / 5 axes